Son interprétation, sa creativité, tant en musique qu'en peinture, démontre la diversité de son talent. Nous vivons dans un siècle de décadence où la commercialisaton prime, mais chez l'artiste qu'est Jan Deckers, c'est l'art qui prend la première place. La musique s'adapte si bien à se peinture, tout comme se peinture illustre se musique, que l'une se fond dans l'autre. La conception de l'art est multipolaire. Rien n'existe d'une seule manière, tout peut être interprété par l'oreille qui écoute , tout comme par l'oeil qui voit par l'observateur.

Tout celá résume ce qu'est Jan Deckers, un artiste complet du 21. siècle. La musique semble peintre, tantôt en tons délicats, en contrastes sauvages, passionés, tantôt résistants, calmes, ou décisifs selon l'humeur qui les inspire, mais toujours personelle, toujours sienne.


Alexander Hans Gusovius, Literat et philosophe
- traduit par Suzie Souren - Thoné

Jan Deckers

Je connais Jan Deckers depuis plusieurs années, et ce qui me fascine en lui, est son énorme capacité à reproduire, dans son art, que se soit la musique ou le peinture, l'humain, les sentiments profonds ressentis, la poesie du moment, la beauté.

Il traduit ceci d'une façon magistrale et sûre, dans sa musique et dans sa peinture. Ce double talent est rare, mais il existe. Par exemple: Goethe dans sa génialité, Tomy Ungerer comme phaenomène moderne . La dualité d'ecrivain/musicien se rencontre plus souvent que celle d'artiste-peintre/musicien. En effet, il est plus facile de transcrire se musique en prose ou poesie qu'en peinture. C'est précisement ce qui se produit chez Jan Deckers, que l'optique et l'ouie se fondent dans son art et forment un tout.

En regardant ses toiles et en entendant sa musique on reconnait tout de suite le thème voulu et on s'aperçoit très vite que son art prend une forme toute personelle. Certains pouront y constater un certain manque de style, si on le compare aux artistes des 150 dernières années. Mais c'est precisément sa virtuosité à manier et mélanger tous ces styles diffèrents, qui fait sa force.


Cliquez ici pour un collage biographique de Jan Deckers: